logo publicité Visiter le site national
retour à l'accueil plan du site Contacter le groupe régional administration du site
UNICNAM BOUGOGNE 7, Allée du champ pacaud 71640 DRACY LE FORT Tél : 03 85 87 72 34 Fax : 03 85 59 53 70
Vous êtes ici : Rhône-Alpes a signé son premier « grand projet » à Rovaltain
Actualités
L’actu nous concernant tous, Ingénieurs CNAM et diplômés de niveau I.
CNISF Bourgogne
Associations Bourgogne
Fédération des Associations du CNAM
CNAM Bourgogne
Groupe d’Experts Qualité sécurité environnement CNAM
VAE

Assemblées générales
Comptes rendus des assemblées générales du groupe régional BOURGOGNE de l’UNICNAM.

UNICNAM Bourgogne
Association de l’Union des Ingénieurs du CNAM Bourgogne
Services
Les " petites annonces"
Vie des GR
Statuts et Réglements
Bureau
Adhérer

Evènements du GR BOURGOGNE
Tous les évènements de la vie de notre groupe régional.
Annonces
Nos actions

AE² CNAM Bourgogne
Association des élèves et anciens élèves du CNAM
Services
Annonces
Vie des GR
Bureau
Adhérer

Emploi et Formation
Formation Permanente
Cours de langues (Anglais)
Offres de stage
Offres d’Emploi Bourgogne
Offres d’Emploi par Théme
Offres d’Emploi International
Emploi Immobilier

Annonceurs
Entreprises donnant des dons pour le site
Référencement site UNICNAM Bourgogne

Rhône-Alpes a signé son premier « grand projet » à Rovaltain
dimanche 22 juin 2008

Force est de constater que les micro et nanotechnologies constituent ainsi un formidable vecteur d’expansion économique. Selon l’Agence nationale de la recherche, les analystes prévoient que les nanotechnologies seront un élément important sur des marchés potentiels de plusieurs centaines de milliards d’euros à l’horizon 2015. Le nanomonde semble bien être le creuset d’une véritable quatrième révolution industrielle. « C’est au fur et à mesure des années et des découvertes de la recherche appliquée qu’on s’est aperçu, dans la course à la performance industrielle, que la dimension nanométrique a permis d’ajouter des fonctions nouvelles aux matériaux et objets. On assiste précisément à une perversion du système : les nouvelles technologies remplacent les précédentes en leur apportant des fonctionnalités nouvelles. La puce et le transistor n’ont fait que le premier pas vers le nanomonde qui a suivi ensuite, et dans lequel tous les acteurs internationaux évoluent à présent et ne pourraient d’ailleurs se passer. Les nanotechnologies ouvrent une évolution des marchés actuels vers la performance et l’économie  »constate Jean Therme, directeur du CEA-Grenoble. Il est clair aujourd’hui que de nombreux industriels misent tout sur l’infiniment petit. Qu’il s’agisse de l’informatique, des télécommunications, de l’énergie, des matériaux, de la chimie ou encore à l’échelle mondiale, un élément stratégique de recherche offrent un potentiel de développement économique dans de nombreux domaines. Selon une analyse comparative du ministère de la recherche d’avril 2006, l’effort mondial, académique et industriel pour les nanotechnologies avait été estimé à 8,4 milliards de dollars, en 2004. Parmi les 4,6 milliards de dollars de dépenses publiques consenties dans de domaine, les Etats-Unis représentaient 35%, l’Asie 35%, l’Europe 28% et le reste du monde 2%. Quant au secteur privé, pour les 3,8 milliards de dollars investis, 46%l’étaient par les Etats-Unis, 36% par l’Asie, 17% par l’Europe et moins de 1% pour l’ensemble des autres pays du monde. A court et moyen termes, trois grandes orientations semblent se dessiner. La première consiste en la poursuite de la recherche et du développement de la microélectronique vers la miniaturisation des composants et des équipements. Au programme  : concentration de plus en plus dense et diversifiée des fonctions dans un équipement toujours plus petit. La seconde orientation concerne l’émergence de la microélectronique et des nanotechnologies dans les domaines du vivant et des matériaux. La troisième orientation concerne les secteurs de la chimie et de l’énergie [


Dans la même rubrique :
Chéreau Lavet
Demain, le Dimanche 28 Octobre 2007, c’est le Passage à l’heure d’hiver
bar des sciences de Dijon "La mémoire"
« Faut-il sauver les grandes écoles ? » Pierre Veltz
salon des ingénieurs
Hausse de 0,6% des demandeurs d’emploi en août
Droit de la formation - Mesures pour l’emploi
Electricité : le service public en danger ?
ACL Groupe de Lyon - D2jeuner interactif le 13 juin
Pervenche Berès : Un projet énergétique européen refondateur


Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil